Le téléphone capharnaümien

Aller en bas

Le téléphone capharnaümien

Message par Hiro le Ven 2 Aoû - 9:38

Hiro a écrit:Puisque tout le monde y va de sa petite activité entractienne, et que je ne peux pas chercher des vidéos avec ma connexion de merde, que tout le monde n'aime pas les mots croisés et que la Corse est trop loin de Paris pour y aller pique-niquer ; je vous propose un petit jeu pour ne pas perdre la main d'écriture.

J'espère que les anims n'y verront pas d'objection.

Les règles :
- chaque participant poursuit l'histoire où elle s'est arrêtée
- quasiment tout est permis et les délires conseillés
- attention à vous auto-censurer concernant ce qui peut choquer les mineurs (sexe, drogue, alcool, Kalou)
- pas de rapport avec le jeu (personnages ou situations)
- le premier qui poste a raison en cas de conflit
- les vidéos, musiques ou lien externes sont proscrits

Bon jeu !

Il faisait chaud, même à l'ombre des plus grands arbres de la forêt d'Arden. Le soleil n'était pas encore à son zénith, mais il transpirait sous son pourpoint de cuir. L'outre remplie d'eau claire et fraîche qui était accrochée au pommeau de la selle, se vidait plus vite qu'il ne l'aurait souhaité. Montant fièrement son destrier, un étalon baie aux naseaux blancs, le prince d'Ambre faisait un peu le fanfaron, quand même. Il sifflotait sous le regard inquiet de son écuyer.

Ce dernier, un jeune cadet d'une famille noble de Treilles, le crâne rasé et le teinte rougi par l'effort de porter l'énorme bouclier de chêne de son maître, portait le doux nom de Plonk. En tout cas, c'est ainsi que l'appelait le prince Sigismond depuis qu'il lui avait mis sa première taloche derrière les oreilles.
- Je vais t'apprendre à oublier de sangler mes gantelets !

Plonk fut le bruit que fit un des-dits gantelet effleurant violemment l'occiput du jeune noble. Le surnom restait alors que le nom de baptême, Archibald, était oublié.

Ce jour-là, donc, voici le prince et son apprenti, arpentant la forêt à la recherche de la Licorne . Rien que ça. Le fier, intrépide et souvent trop prompt à une crâneuse impulsivité prince d'Ambre s'était mis en tête de rencontrer son illustre et divine aïeule, malgré sa position des plus lointaine sur l'arbre généalogique à douze niveaux dont le premier était celui du Roi et le dernier le sien et celui de ses cinquante trois ou quatre cousins.

Plonk semblait soucieux depuis leur passage de l'orée de la forêt. Son souci s'était mu en une sorte de torpeur fébrile au premier cri de harpie, puis en terreur sourde au premier arbre qui tomba. Ce n'est qu'au moment où....
Hiro
Hiro

Date d'inscription : 09/09/2012
Age : 43
Localisation : Rhône Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum